WP2 - Développement des outils de suivi pour l’assurance qualité et aide à la réforme structurelle

Partenaire Leader: CEREQ

Les activités du WP2 seront menées à bien de manière centralisée (au niveau de l’observatoire national), visant à exploiter la série d’informations (collectées à travers le système de base de données, et à la suite de la mise en place technique et de l’amorce du peuplement du système – WP1) pour doter la Tunisie et le Maroc de nouveaux produits de monitorage systématique (profil des diplômés et enquête sur la condition de l’emploi). Les deux rapports seront publiés deux fois, d’abord en 2014 puis en 2015. La méthodologie la plus adaptée à la production des résultats du WP2 sera définie dans cette phase en fonction des expériences des partenaires du projet (AL pour le profil des diplômés et AL/CEREQ/AQU pour les enquêtes sur la condition de l’emploi) dans de similaires enquêtes de suivi, en collaboration avec les partenaires marocains et tunisiens. Toute l’expertise sera transférée aux unités de recherche locales, rendant la production des enquêtes durable (et réalisée annuellement) au-delà de la durée de vie du projet. Une analyse en profondeur d’initiatives similaires menées dans les régions cible permettra d’identifier les meilleures pratiques et de créer un espace de synergie. Les activités liées à la préparation de la base de données sera menée pour la production des principaux résultats. Elles comprennent des informations de première main sur le profil des diplômés donnant un tableau général du capital humain venant de l’université (ventilation des données par université, faculté et niveau de cursus universitaire). L’enquête sur la condition de l’emploi des diplômés, menée chaque année (à un an du diplôme), donne aux pays partenaire l’outil pour évaluer l’efficacité du système académique et pour évaluer le comportement du marché du travail envers les diplômés. L’enquête permet de suivre les diplômés en fonction des expériences professionnelles, des dynamiques de transition université-travail, de la mobilité professionnelle, des conditions et des perspectives d’emploi. La méthodologie commune permettra une comparaison nationale (au niveau de l’université), intra régionale/Maghrébin (Maroc et Tunisie) et interrégionale (Europe-Maghreb).